Mon expérience au Pré-sommet de l’union Africaine sur le Genre

pic

Par FALOLOU Funmilayo Lucrèce YWCA BENIN, Drs en Environnement Santé et Développement Durable

La jeunesse était à l’honneur lors du 9ème pré-sommet de l’union Africaine sur le Genre, tenue à Addis Abeba en Ethiopie du 22 au 27 janvier 2017. « Tirer pleinement parti du dividende démographique en investissant dans la jeunesse : autonomiser la jeunesse, particulièrement les jeunes femmes pour assumer un rôle de leader par la participation à la vie politique. », tel est le thème sur lequel s’est concentré ce Pré-Sommet qui a réuni plus de 3000 participants venus d’horizon divers. Ce fut une opportunité exceptionnelle «  d’échanges, de partage de bonne pratique, d’éveil de conscience et de Plaidoyer » pour chacun des participants notamment pour tous les jeunes et les femmes.

En effet, ce 9ème Pré-Sommet a créé un environnement favorable au dialogue Intergénérationnel sur la meilleure façon d’exploiter les capacités des jeunes, en particulier comment les jeunes femmes peuvent participer plus efficacement aux processus de leadership et aux instances de prise de décision politique en Afrique. Les jeunes ont aussi eu l’opportunité d’échanger avec les décideurs politiques auxquels ils ont fait part de leurs difficultés en ce qui concerne l’accès aux opportunités pouvant favoriser leur épanouissement. Ils ont fait des recommandations pour améliorer les conditions de vie des jeunes et pour tirer pleinement parti du dividende démographique, à travers  des investissements stratégiques. Grâce à l’espace crée par Dr. Nkosazana Dlamini-Zuma au cours de ce pré-sommet, les jeunes et les femmes ont démontrés avec des arguments incontestables et émouvants qu’ils ont réellement le pouvoir de changer. Tout comme l’a souligné Mme Bineta Diop “Youths can be the positive actors of change”. Nous avons le pouvoir de changer, nous sommes l’avenir de demain. Merci Mama Zuma d’avoir créé cet espace afin de nous permettre de faire entendre nos voix.

Par ailleurs, je remercie la YWCA mondiale qui a su rendre possible la participation des délégués venu du Bénin, de la Tanzanie, de l’Afrique du Sud, de l’Ouganda, du South Soudan, de Zimbabwe et du Kenya.

Ma participation à ce Pré-Sommet m’a donné une fois de plus l’opportunité de:

  • Faire un plaidoyer au moment de l’UA parmi des dirigeants africains en faveur des jeunes vivants avec le VIH/SIDA (en particulier les femmes et les filles mariées), en participant au Panel sur « Services relatifs à la santé sexuelle et reproductive contribuant au dividende démographique».
  • Créer des recommandations lors des débats et discussions sur les thématiques clés comme: « L’éducation et l’autonomisation économique des jeunes et des femmes », « La fin du mariage des filles », « La création des opportunités d’emploi et des fonds pour promouvoir l’entreprenariat des jeunes et des femmes », «  L’implication des jeunes et des femmes dans les instances de prises décisions », « La création d’espace sécuritaire pour les femmes et les filles », et « La santé sexuelle et reproductive et les droits ».
  • Acquérir de nouvelles techniques de Plaidoyer et de communication à travers les médias sociaux.

En somme, il est important de noter que l’Afrique ne peut parler de dividende démographique, de croissance économique sans améliorer ses politiques de santé, d’éducation, d’emploi et d’investissement dans les jeunes et les femmes.

Written By
More from WORLD YWCA

Youth speak up at UN Human Rights Council

In June 2016, the World YWCA sought to involve more youth in...
Read More

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *